Catégorie : reportage

« Areva, rentre chez toi ! »

En Inde, parmi les résistants à l’EPR
FemmesPeche

Tout juste sept ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, Emmanuel Macron a profité samedi 10 mars 2018 de sa visite en Inde pour confirmer qu’un accord serait bien signé pour la livraison de six réacteurs EPR à Jaitapur, territoire côtier situé en zone sismique. En réalité, rien n’est encore joué : le fiasco du chantier de Flamanville, avec ses surcoûts pharaoniques et ses retards tout aussi démesurés, marque les tractations. Cela n’a pourtant pas empêché New Delhi de commencer les réquisitions de terres, il y a quelques années. En 2012, Z avait séjourné dans les villages alentours, à la rencontre des habitants déterminés à sauver leurs cultures fruitières et leurs activités en mer. Reportage parmi « les opposants au progrès », ces nouveaux ennemis intérieurs.

40 ans de lutte à Notre-Dame-des-Landes

Souvenances d’une vie en contribution à la lutte contre l’aéroport

C’est un enfant de la terre. Un paysan en lutte. Un camarade qui restait dormir dans les usines en grève. Un militant qui n’écoutait pas les grands discours en 68. Un homme consterné par la gauche au pouvoir en 81. Un « otage du nucléaire ». Un passionné qui fabrique encore du commun. Un monsieur de 77 ans qui habite avec sa femme dans sa ville de toujours. Il dit en somme que si un aéroport n’a aucune racine, la résistance a elle un héritage.

Dans la Google du loup

Reportage au coeur de la Silicon Valley
Googloup04

Voyage sur le campus de la plus célèbre entreprise du monde, à l’intérieur des sous-bois du futur, à la rencontre de la supposée utopie où Google scénarise un monde et son langage.

Zoner dans les camps ou rentrer au village ?

Le quotidien des sinistrés de Fukushima
Fukushima_3

Connaissez-vous le concept de « perte incertaine » ? Imaginez : vous apprenez qu’un proche est mort, mais on vous laisse croire qu’il pourrait revivre. Voilà ce que les sinistrés du nucléaire subissent, une « perte incertaine » de leur terre et de leurs vies passées. Ils savent la contamination radioactive irréversible et quasi-éternelle. Mais les autorités leur assurent que grâce aux travaux de « décontamination »1, prétendument achevés depuis un an, ils peuvent rentrer chez eux. Reportage.

La ruée vers l’ordre

Reportage sur le site d’un méga-projet aurifère en Chalcidique

La crise économique tombe à pic pour enfin concrétiser le projet ambitieux d’ouvrir une mine d’or à ciel ouvert dans le nord-est du pays. En laissant la concession à la société canadienne Eldorado Gold, la Grèce souhaite montrer aux investisseurs privés, d’ici ou d’ailleurs, qu’elle les accueille à bras ouverts. Sur place, face à la destruction de la montagne, la résistance s’organise dans de nombreux villages, avec parfois des sabotages d’envergure. Mais l’entreprise et les pouvoirs publics ne sont pas près de lâcher prise : répression, intimidations, chantage au travail et manipulation des affects, tous les coups sont permis.

Pas de logement, pas de paix

Justice pour le Petit Bard, asso de quartier passée à l’offensive

L’équipe de Z a rencontré l’association Justice pour le Petit Bard lors du forum « Ceux qui marchent encore », organisé fin novembre 2013 à Vaulx-en-Velin, en banlieue lyonnaise, par plusieurs organisations historiques des quartiers populaires. En dix ans, ce groupe d’habitants du quartier du Petit Bard, à Montpellier, a réussi à instituer une véritable tradition de l’occupation pour lutter contre les abus des bailleurs sociaux et des aménageurs. Nous sommes allés retrouver Khalid El Hout, actuel président de l’association, Hamza Araab et Mohamed pour une visite et un entretien à domicile.

Ceci n’est pas une bavure

Crimes policiers et luttes contre le permis de tuer
Bavure2

En 2013, au moins onze personnes ont été tuées au cours d’une opération policière. Le constat est le même qu’en 1983 : dans la très grande majorité des cas, les victimes sont des héritiers de l’immigration. Ni dérapages fortuits ni bavures, ces meurtres sont l’aboutissement d’une violence quotidienne exercée au nom du maintien de l’ordre. Face à cet état de fait, certains s’organisent pour le faire reconnaître et enrayer la machine. État des lieux depuis les Minguettes et ses alentours.