Catégorie : Z1

Mes brebis comme des machines

Soutien aux éleveurs et éleveuses qui refusent l'identification électronique de leurs bêtes

Depuis 2010, l’État exige que chèvres et brebis soient identifiées par une puce RFID, via une seconde boucle accrochée à l’oreille des bêtes. Loin de remédier aux crises sanitaires et à la pollution en démantelant l’élevage industriel, l’État impose une traçabilité systématique des animaux qui permet aux grands groupes de la filière de redorer leur blason. Mais cette traçabilité permet aussi de mettre les petits élevages sous surveillance en faisant la chasse aux pratiques paysannes non conformes qui pourraient y subsister. Dans un dossier paru dans son tout premier numéro, Z s’était penché sur la perte progressive de mainmise des éleveur·ses sur leur métier, illustrée par cette obligation.