Mauvaises Mines

Argent dans la Sarthe, antimoine en Vendée, or dans la Creuse, tungstène en Ariège… le sous-sol français recèlerait bien des trésors. Depuis quelques années, de nombreux permis exclusifs de recherche (PER) sont octroyés à quelques aventuriers de l’industrie minière. Objectif affiché : fournir en métaux le monde de demain, ses grands projets d’infrastructures, son marché de l’armement, sa « croissance verte » faite d’une multitude d’objets high-tech, de voitures électriques et de parcs éoliens.

Non sans humour, les huit courts chapitres de cet ouvrage documenté dévoilent les menaces du « renouveau minier » français, les pollutions qu’il implique, ses faux-semblants écologiques et ses tentatives d’échapper au débat public.

Du Pays basque à la Bretagne en passant par la Guyane, les résistances et les propositions d’alternatives se multiplient. Ce livre est un appel à les rejoindre.

 

8 euros, en librairie le 12 avril.
Pour le commander, écrivez-nous à contact@zite.fr

ISBN 978-2-7489-0362-1

Cet ouvrage n’aurait pas pu voir le jour sans le travail de l’association Ingénieurs sans frontières Systèmes extractifs et environnements (ISF SystExt). Ce groupe d’ingénieur·es critiques réalise un travail d’analyse et de sensibilisation à propos des impacts humains, sociaux et environnementaux de l’industrie minière, afin de défendre des modèles respectueux de l’humain et de la nature.

L’association a mené entre 2015 et 2017 un « projet d’accompagnement des mobilisations citoyennes sur les territoires » (Pacte) pour permettre la rencontre entre des combats visant à faire reconnaître les conséquences du passif minier en France et des résistances à des projets de mines actuels. Afin de conclure cette démarche, un forum sur « les mobilisations citoyennes face à la relance minière » a été organisé du 8 au 10 septembre 2017, en Île-de-France. Objectif : « Offrir plus de visibilité à la contestation. » ISF SystExt a convié la revue Z à cet événement et lui a proposé d’en réaliser un prolongement écrit. Ces trois jours de rencontres précieuses, de transmissions de savoirs et de récits d’engagements politiques ont ainsi été le point de départ de ce livre. Nos textes ont été nourris par les synthèses d’enquêtes de terrain réalisées par ISF SystExt en Bretagne, en Lorraine et dans le Limousin, ainsi que par la richesse du forum, fait
d’expertises, de débats et de retours d’expériences de militant·es venu·es de France mais aussi d’Espagne, de Grèce, de Roumanie et de Finlande.

À l’hiver 2017-2018, c’est grâce à la disponibilité des membres d’ISF SystExt, leurs conseils, leurs corrections et leur soutien financier, que nous avons pu mener à bien l’écriture de Mauvaises Mines. Nous partageons avec cette association un grand nombre de diagnostics et la plupart de ses objectifs. Cependant, l’ouvrage et ses prises de position sont le fruit de réflexions et d’engagements personnels. Les textes que vous vous apprêtez à lire n’engagent que leurs auteur·es.

Mathieu Brier et Naïké Desquesnes,
à Ivry-sur-Seine, le 19 février 2018

Sommaire

Mauvaises mines

« Et si nous venions creuser chez toi ? »
État des lieux du « renouveau minier » français

Meurtrir la terre
Comment fonctionne une mine industrielle

Pour un désastre responsable
La mines « verte », une technique de communication

Les trois batailles
Se faire entendre avec et sans le code minier

Tout n’est pas si facile
Salau, une mine pleine d’amiante

En faire une montagne
Refuser la mine en Guyane, pays de l’Eldorado

Défaire l’industrie
Blocage et recyclage, pour un monde habitable

La ruée vers l’ordre

Introduction

La ruée vers l’ordre
Enquête sur le site d’un méga-projet aurifère en Grèce

Post-scriptum

Annexes

Panorama des métaux
Permis exclusifs de recherche (PER)
Annuaire militant
Ressources documentaires
Index